« Le gouvernement Legault, quant à lui, souhaite possiblement rouvrir la loi 101. Toutefois, nous sommes en droit de nous demander quels gestes posera la Ville de Montréal sur le plan linguistique. La métropole manquera-t-elle le bateau par couardise, électoralisme et manque d’envergure? »

Trois jeunes, dont notre conseiller général Mathieu Roy, signent une lettre ouverte appuyée par des centaines de citoyens, afin que Montréal se désanglicise.   

À lire et à diffuser !

 

Article du JOURNAL DE MONTRÉAL