Cette audacieuse campagne publicitaire menée par le photographe Claude Grenier « Pour que l’on ne finisse pas tous à poil ???? Achetons locaux ! » est une magnifique initiative en solidarité avec nos commerçants, nos entrepreneurs, nos entreprises.

Bravo à toutes celles et à tous ceux d’avoir eu cette petite folie et ce courage de se dénuder pour encourager l’achat local dans leur région de Mégantic.

En ces temps difficiles, soyons fiers de nos entreprises et de nos commerçants. Consommons local pour nos emplettes des Fêtes de fin d’année et encourageons ainsi l’économie du Québec.

 

 

JACYNTHE NADEAU  |  La Tribune

SHERBROOKE — Une douzaine de commerçants de la région de Mégantic ont accepté de poser nus, et avec beaucoup d’humour, pour attirer l’attention sur l’importance d’acheter local en ces temps économiques difficiles.

« Pour qu’on ne finisse pas tous à poil; achetons local! », clame la campagne publicitaire menée par le photographe Claude Grenier et diffusée sur la page Facebook de son bottin régional « Le Guide de par icitte ».

« C’est un peu fou! Ç’a vraiment levé. J’ai eu énormément de commentaires », raconte M. Grenier en entrevue avec La Tribune.

« Il y a même un commerçant qui m’a dit qu’il avait prolongé ses heures d’ouverture pour répondre à la demande. »

Sur Facebook, de nombreux internautes ont salué l’audace des mannequins d’un jour, l’originalité de la campagne et le message qu’elle porte avec solidarité.

« Les gens nous disent que ça fait réfléchir et que vraiment cette année, ils font un effort particulier pour l’achat local. Ç’a fait son effet », témoigne Claude Grenier qui a lui-même pris la pose avec son appareil-photo en bandoulière comme seul accessoire pour dissimuler sa nudité.

Partagée plus de 1000 fois depuis son lancement sur Facebook il y a trois semaines, la campagne est inspirée d’une initiative de la photographe française Sophie Petitjean que Claude Grenier a trouvé tout simplement géniale.

« Je lui ai écrit pour lui demander si je pouvais avoir les droits pour réaliser le même genre de campagne au Québec et elle m’a répondu ‘’vas-y, si ça peut aider ta communauté comme ç’a aidé ma communauté, tant mieux, parce qu’on vit tous la même chose’’. »

Alors qu’à Baume-des-Dames, les gens d’affaires ont posé en studio avec une pancarte portant le slogan « Consommer local, c’est vital », à Lac-Mégantic, Claude Grenier a préféré se déplacer dans les commerces et utiliser les produits en vente pour mettre en scène des poses amusantes.

« Ce que les gens aiment aussi, c’est qu’on n’a pas choisi des mannequins. Ce sont les vraies personnes, de toutes les grandeurs et de tous les âges, et ça passe très bien. Ç’a été fait dans le respect et on a bien ri », relate-t-il.Comme photographe professionnel et comme propriétaire du bottin téléphonique de la région du Granit, Claude Grenier est bien conscient que la crise sanitaire fait la vie dure aux petits commerçants, ainsi qu’aux bars et restaurants.

« Juste pour mon entreprise de photographie, témoigne-t-il, les mariages ont été annulés, les séances de photo familiales sont limitées aux familles qui habitent sous le même toit, et il n’y a eu aucun événement à photographier cet été. C’est très difficile, même si je ne suis pas seul dans cette situation. »

La campagne Pour qu’on ne finisse pas tous à poil arrive à point nommé pour les Fêtes. Elle sera bientôt diffusée sur le site web Paricitte.com et connaîtra un second souffle au printemps quand la 37e édition annuelle du bottin téléphonique du Granit, rebaptisé Le Guide de par icitte en 2019, sera distribué à toutes les portes de la MRC.

Claude Grenier assure qu’il n’a eu aucune difficulté à recruter la douzaine de personnes qui ont accepté de poser dans leur plus simple appareil jusqu’à maintenant. Et il n’exclut pas de poursuivre les séances photo si d’autres commerçants lèvent la main pour participer à ce mouvement de solidarité régionale. Car « sans tambour ni bobettes », dit-il, le message passe et il fait réfléchir.