Article publié dans Le Républicain Lorrain le 4 juillet 2011.

Le Québec a repoussé à deux reprises, en 1980 et 1995, la perspective d’un Etat indépendant, à l’issue toutefois d’un vote très serré lors du second référendum. Les indépendantistes voudraient en tenir un troisième, mais leur mouvement est affaibli par des querelles internes.

L’un des animateurs de la manifestation, Mario Beaulieu, président de la Société de Saint-Jean-Baptiste de Montréal, fondée en 1834 et dont l’objectif est la défense du français en Amérique du Nord, a dénoncé devant un journaliste « l’épuration linguistique antifrancophone au Canada », dont la monarchie britannique porterait la responsabilité.

Cependant, les manifestants montréalais ont fait plusieurs concessions à la langue de Shakespeare, confectionnant des pancartes en anglais pour déclarer par exemple : « Parasite go home ! ».

Lire l’article dans le site du Républicain Lorrain


   Articles pertinents :