C O M M U N I Q U É 

Réaction de la SSJB de Montréal à la suite de l’adoption de la loi 96 et des intentions de Justin Trudeau de la contester

Montréal le 26 mai 2022 – La Société Saint-Jean-Baptiste ( SSJB ) de Montréal reconnaît les quelques avancées résultant de l’adoption du projet de loi 96, cependant elle est d’avis que son application sera insuffisante pour freiner le recul du français au Québec. Selon la SSJB, cette adoption repousse l’urgence d’agir pour la protection du français dans la cour des générations futures.

La Charte de la langue française aurait dû s’appliquer au niveau collégial et la SSJB continuera de réclamer cette mesure essentielle à la survie du français à Montréal. Selon la présidente, Marie-Anne Alepin, « le gouvernement ne se sert pas suffisamment de ses pouvoirs existants en matière d’immigration pour prioriser l’accueil de nouveaux arrivants maîtrisant, en grande majorité, déjà le français ». La SSJB est également d’avis que l’État doit revoir ses politiques relatives aux résidents temporaires qui fréquentent notre système scolaire et à qui on permet de contourner l’esprit de la loi 101. Elle demande également au gouvernement de faire beaucoup plus pour la promotion de la culture par des investissements majeurs.

De plus, la SSJB suivra de près l’élaboration et le déploiement de la nouvelle politique linguistique annoncée récemment par le Ministre Jolin-Barrette. Elle portera une attention certaine aux démarches prévues pour déterminer et définir de nouveaux indicateurs permettant un suivi plus complet et fréquent de la situation de la langue française au Québec, notamment les transferts linguistiques.

Du côté du gouvernement fédéral, il a déjà annoncé qu’il contestera la loi 96 devant les tribunaux. Même si nous croyons que cette loi n’est pas assez costaude pour freiner le recul du français, la SSJB sera là pour défendre la légitimité de cette loi adoptée par l’Assemblée nationale du Québec et pour protéger les gains qu’elle représente pour la langue française.

Enfin, pour la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, la mesure fondamentale et la plus efficace pour assurer la protection du français, l’identité, la cohésion et l’avenir de la nation québécoise est et sera toujours l’accession à son indépendance. L’attitude colonialiste du gouvernement fédéral dans ce dossier nous en donne encore la preuve.

 

-30-

Source:

Marilou Alarie
communications@ssjb

.com