La CAQ nous prépare-t-elle le même genre de reddition [que le gouvernement Charest], ou un vrai combat ? Elle aussi a promis la « souveraineté culturelle », en 2015, dans son « Nouveau projet pour les nationalistes du Québec ». À ses yeux, cela impliquait une « mainmise des budgets dédiés au milieu culturel par les institutions fédérales ». C’était « à la fois une priorité et une nécessité pour que le Québec assure son épanouissement en tant que nation ».

Si les mots ont un sens, c’est « le temps d’agir », comme dit l’autre. »

 

Article du JOURNAL DE MONTRÉAL