On se souvient de la chose, en 2017, un membre de l’équipe nationale junior de hockey (U-20), Julien Gauthier, affirme haut et fort ce que d’autres avaient déjà dit sous la couverte, dans le monde de l’élite du hockey: la seule langue que l’on veut entendre, c’est l’anglais.

 

Lire l’article dans le JOURNAL DE MONTRÉAL