INFOMAN – RadioCanada

 

Il y a quelques semaines, on vous apprenait que le français était plus que jamais malmené par les énormités langagières, qu’elles proviennent d’entreprises, d’organismes ou de la plume de Monsieur et Madame Tout-le-Monde.

Mais au-delà de sa simple et toute nue écriture, notre langue se fait barouetter de bien des façons. On pense entre autres à ces « perles » qui surgissent des traductions, particulièrement celles issues de l’anglais. Des heures de big gros fun from the words de la tongue de Shakespeare, comme on dit à l’ouest du boulevard St-Laurent.

Voici quelques traductions qui nous ont fait saigner du nez depuis les dernières semaines.