Article publié dans La Nouvelle Union le 17 avril 2012

30e anniversaire du rapatriement constitutionnel

rapatriement

La candidate du Parti québécois de la circonscription d’Arthabaska, Lucie LeBrun, considère que le 30e anniversaire du rapatriement constitutionnel sans la signature du Québec est l’occasion pour les Québécois de constater que le Canada ne leur convient tout simplement plus.

«Trente ans de fausses promesses, trente ans de limitation de nos pouvoirs, trente ans à se faire imposer par une autre nation des choix dont on ne veut pas. Le rapatriement de la Constitution devait être la réponse du fédéral au référendum de 1980, une réponse axée sur l’ouverture et sur la reconnaissance de ce que nous sommes. Le résultat? Le gouvernement fédéral s’en est servi contre la loi 101, contre le droit des Québécois de décider de leur avenir, contre nos choix en matière d’intégration des immigrants. Avec le multiculturalisme à la canadian, c’est fini les deux peuples fondateurs et le Québec est plus que jamais étouffé par les politiques fédérales», a déclaré Mme LeBrun.

Article complet dans La Nouvelle Union


   Articles pertinents :