Article d’Annie Mathieu et Marc Allard paru dans Le Soleil, le 5 juillet 2012
M. Hagège a remercié les organismes comme la Société Saint-Jean-Baptiste, le Mouvement Québec français, Impératif français ainsi que les étudiants pour avoir «heureusement» crevé le consensus du Forum qui, selon lui, est à la limite «du petit ronron consensuel servant le gouvernement actuel».
SSJBHAGEGE
«Cette loi 101 n’arrête pas d’être contournée – sans que personne n’ose l’abroger, bien sûr, parce que c’est un monument, a-t-il dit. Mais elle est comme un manteau d’Arlequin, constamment contredite, violée par les commerçants […]», a-t-il dit.

Lors de la table ronde matinale du Forum, l’éminent linguiste français Claude Hagège a déclaré que «les grèves étudiantes du Québec sont une affirmation politique digne du plus grand respect», suscitant les applaudissements de la foule.

En sortant du Centre des congrès, vers midi, ce professeur honoraire au Collège de France – où ont enseigné certains des plus grands intellectuels français, dont Michel Foucault, Pierre Bourdieu et Claude Lévi-Strauss – est allé rejoindre une douzaine de manifestants.

Il a écouté la mascotte Banane rebelle lire un pastiche du célèbre J’accuse d’Émile Zola, remodelé pour dénoncer l’attitude du gouvernement Charest envers les étudiants et l’éducation. Puis, il s’est adressé aux étudiants, dénonçant le gouvernement Charest qui est incapable, selon lui, de défendre la loi 101.

Voir dans le site de Le Soleil


   Articles pertinents :