Article paru dans le site de Radio-Canada le 29 août 2011.

À l’instar du Nouveau mouvement pour le Québec et de la coalition Cap sur l’indépendance, Gérald Larose estime qu’un mouvement social est nécessaire pour réaliser la souveraineté et qu’un parti politique ne pourra y parvenir seul.

Ça a toujours fait partie de nos propositions. Oui, les partis politiques jouent un rôle névralgique et incontournable là-dedans. Mais s’il n’y a pas en même temps le développement d’un mouvement social pour porter le projet, ça va retarder la réalisation [de l’indépendance ]. — Gérald Larose, président du CSQ

Lire l’article dans le site de Radio-Canada


   Articles pertinents :