Article paru dans 20 minutes.fr le 2 juillet 2011.

L’un des animateurs de la manifestation, Mario Beaulieu, président de la Société de Saint-Jean-Baptiste de Montréal, fondée en 1834 et dont l’objectif est la défense du français en Amérique du Nord, a dénoncé devant un journaliste de l’AFP « l’épuration linguistique antifrancophone au Canada », dont la monarchie britannique porterait la responsabilité. Cependant, les manifestants montréalais ont fait plusieurs concessions à la langue de Shakespeare, confectionnant des pancartes en anglais pour déclarer par exemple: « Parasite go home! ». Selon Mario Beaulieu, ce rassemblement n’était qu’un « point de presse », la véritable manifestation contre la monarchie étant attendue le lendemain à Québec.

Lire l’article


   Articles pertinents :