Montréal, le 15 octobre 2010 – Quarante ans jour pour jour après la proclamation de la Loi sur les mesures de guerre et alors qu’on découvre l’existence du programme PROFUNC de surveillance et de détention illimitée de militants de gauche par la GRC, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et la Fondation Octobre 70 dévoileront un monument portant les noms de centaines de Québécoises et de Québécois incarcérés au mépris total de leurs droits les plus fondamentaux. L’inauguration de ce monument commémoratif des prisonniers d’opinion d’octobre 1970 aura lieue :

Le samedi 16 octobre à 13 h 30
Devant la maison Ludger-Duvernay,
située au 82, rue Sherbrooke Ouest (angle Saint-Urbain), à Montréal

Les orateurs seront Bernard Landry, ancien Premier ministre du Québec, Serge Ménard, député du Bloc Québécois, ex-ministre de la Justice (1997-1998), Andrée Ferretti, écrivaine, ex-vice-présidente du RIN et qui passa 51 jours en prison en octobre 1970, Alain Chartrand, cinéaste, acteur, scénariste, réalisateur et fils de Michel Chartrand (4 mois de prison en 1970-1971), Dr Serge Mongeau,, auteur de « Kidnappé par la police » (Éditions du Jour, 1970), détenu durant 8 jours en octobre 1970, MM. Germain Bataille (fils de René Bataille, 13 jours de prison) et Daniel Waterlot (3 mois de prison), respectivement président et vice-président de la Fondation Octobre 70 et Mario Beaulieu, président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.,

Seront aussi présents, MM. Frédéric Bataille (trésorier de la Fondation Octobre 70, autre fils de René Bataille) et Louis Hains (conseiller de la Fondation Octobre 70, trois jours de prison). En inaugurant ce monument, les frères Bataille réaliseront le rêve de leur père René Bataille, co-fondateur et ex-président de la Fondation Octobre 70, qui est décédé en mai dernier.

Le monument est surmonté d’une sculpture de l’artiste-peintre et sculpteur Marcel Barbeau, membre du Groupe des Automatistes et signataire du Manifeste du Refus global en 1948. Mme Ninon Gauthier, historienne de l’art, sociologue et épouse de l’artiste, présentera l’œuvre.

Le journaliste Raymond Archambault agira en tant que maître de cérémonie.

– 30 –